Perturbateurs endocriniens : définition, impact ?

Bisphénol A, phtalates, parabènes…, les perturbateurs endocriniens sont présents dans de nombreux produits industriels et domestiques. Depuis quelques années, ils font l’objet de plusieurs études scientifiques destinées à évaluer les liens souvent complexes, susceptibles d’exister entre ces substances chimiques et différentes maladies et autres troubles.

Selon la définition proposée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en 2002, un perturbateur endocrinien « est une substance ou un mélange de substances, qui altère les fonctions du système endocrinien et de ce fait induit des effets néfastes dans un organisme intact, chez sa progéniture ou au sein de (sous)- populations ». Et pour cause, le système endocrinien régule la sécrétion d’hormones essentielles liées à la croissance, au développement, au sommeil et à l’humeur.

« Ce sont des toxiques de l’environnement qui passent par des mécanismes hormonaux », simplifie le Pr Philippe Bouchard, endocrinologue, membre de l’Académie nationale de médecine.En effet, ils agissent le plus souvent en mimant l’action de telle hormone naturelle (cortisol, insuline, testostérone…), en empêchant telle autre de se fixer à son récepteur et ainsi empêcher la transmission du signal hormonal. Et encore en perturbant la  production ou la régulation des hormones ou de leurs récepteurs.

Terminologie réductrice

Face à la diversité de ces produits présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les produits d’hygiène conventionnels, les cosmétiques et encore l’alimentation, le Pr Bouchard considère la terminologie ‘perturbateur endocrinien « comme illégitime. Parler de perturbateur environnemental, chimique ou métabolique serait moins réducteur ».

A ses yeux, nous sommes donc « exposés à un ensemble de toxiques présents dans notre environnement. Nous les respirons, les inhalons. Nous sommes en contact avec eux par l’intermédiaire de la peau ou de l’alimentation ». Sans compter que « les effets de tous ces composants sont additifs. Ils peuvent également être retardés. Et contrairement à ce que nous observons en toxicologie classique, les conséquences sanitaires n’augmentent pas forcément avec la dose reçue. Ce qui signifie que ces produits sont toxiques à faible dose ».

Cancers, diabète, obésité…

Les effets potentiels sur la santé de ces perturbateurs endocriniens, sont à l’image de cette kyrielle de substances : divers et loin d’être tous connus et évalués. Le Pr Bouchard cite notamment « l’augmentation de l’infertilité en particulier masculine, de l’incidence des cancers, du diabète, de l’obésité. Mais aussi celle du développement de troubles neurocognitifs. C’est-à-dire et une relation potentielle avec les troubles de l’attention chez l’enfant, des cas d’autisme et aussi une baisse de points de quotient intellectuel ».

En France et depuis 2009, une trentaine de produits est passé au crible par les scientifiques, sous l’égide de l’ANSES*. Ce travail a notamment entraîné l’interdiction du bisphénol A, dans les biberons et autres contenants alimentaires.

*Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Source : Interview du Pr Philippe Bouchard, 28 mai 2018 – ANSES, Les perturbateurs endocriniens, mis à jour le 9 septembre 2017OMS, Rapport sur les effets pour l’homme de l’exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques, 19 février 2013

LELaboratoirePure

Situé, depuis 1985, à Somloire dans le Maine et Loire

  • 140 000 clients satisfaits
  • 450 conseiller(e)s
  • Un investissement permanent dans la recherche et développement pour créer des produits innovants et naturels

LamarquePure

PURE est le leader français des produits Bio d'exception. Ils sont conçus pour le bien-être de tous, pour apporter un maximum de plaisir. Ecologiques, ces concentrés de nature sont vendus à domicile par des conseiller(e)s qui transmettent tout leur savoir-faire. Chaleur humaine, suivi client inédit : c'est un succès partagé depuis plus de 30 ans.

PURE est le mariage réussi de:

  • logo-armille