Romain Attanasio, leçon de résistance

Suite à un spectaculaire et brutal passage de front, marqué par des rafales de près de 50 nœuds, Romain Attanasio s’est blessé aux côtes, mardi 12 janvier dernier. Malgré le choc et la douleur, il poursuit sa route et continue de raconter avec légèreté et humour son tour du monde.

Ce n’est pas le premier et il y a peu de chance que ce soit le dernier. Au prés dans une mer très formée, Romain Attanasio a dû affronter mardi dernier le passage d’un puissant front. Il s’y était préparé, ressentait les rafales qui se faisaient toujours un peu plus fortes. Puis elles ont tutoyé les 50 nœuds (92 km/h). État d’alerte à bord de PURE – Best Western. Romain raconte la suite : « Je suis sorti en catastrophe mais je ne pouvais même plus abattre pour rouler mon J3. J’ai voulu choquer mes voiles mais j’ai glissé et percuté violemment le winch tribord ». Dans la foulée, Romain s’assoit, et perd connaissance en raison de la douleur.

Vendée Globe Coucher de soleil par Romain Attanasio

Une scène « assez surréaliste »

« Je suis tombé dans les pommes, quelques minutes. Quand j’ai repris mes esprits, le front était passé mais pas la douleur. J’ai tout de suite essayé de respirer à fond et à chaque fois, la tête me tournait. Je suis alors rentré à l’intérieur de PURE – Best Western pour me protéger et évaluer les conséquences physiques. Entre temps le vent avait tourné, je suis passé du prés au vent arrière et le bateau s’est remis à plat. Tout s’est calmé assez subitement.»

Après une rapide évaluation, des éventuels dégâts matériels, Romain Attanasio a contacté son équipe puis le médecin de course, qui a jugé à distance que la 5ème et/ou la 6ème côte devaient être fêlées voir cassées. Le gel Secours est dans ces cas de choc une première solution pour apaiser.

Romain s’est voulu rassurant : « ça va, le médecin m’a donné des médicaments efficaces contre la douleur, celle-ci persiste principalement lorsque je manœuvre à la colonne de winchs, surtout en marche arrière ».

Tournée un peu plus tôt, sa vidéo du passage de front est bouleversante. On y voit son IMOCA balloté par les vagues, dans un décor sombre. « Allez, il faut tenir, courage », dit-il notamment. Il a le visage marqué et les pommettes rougies par l’effort. Mais le skipper et son voilier ont tenu bon.

Légèreté et la bonne humeur !

Et parce qu’une aventure maritime, si longue soit-elle, ne peut se résumer à cette lutte face aux éléments, Romain partage aussi des instants de légèreté, des moments d’évasion ou des situations plus cocasses. Samedi dernier, il photographie « une attaque d’algues voraces ». Mercredi, il immortalise un coucher de soleil qui fige les nuages dans tes tons roses orangés saisissants. Jeudi, il s’amuse à déguster quelques sucreries piquées à son fils. « Il faut bien se remonter le moral » assure-t-il!

Pendant ce temps-là, PURE – Best Western continue d’avaler les milles, à la 13e place de la flotte. Certes, il faut éviter une zone de convergence dont les effets ressemblent à s’y méprendre au Pot au noir. « Je dois me décaler le plus à l’Est possible », expliquait-il jeudi. Mais cela ne l’empêche pas de se rapprocher toujours un peu plus des Sables-d’Olonne. Ce vendredi, à 15h00, il pointait ainsi à moins de 5 000 milles de l’arrivée, une sacrée leçon de résistance.

Suivez l’avancée de Romain Attanasio sur la cartographie du Vendée Globe.

Progression à l’autre bout du monde

Romain Attanasio est un homme heureux. Malgré les 40 jours en mer, malgré les galères, malgré le rythme soutenu du plus prestigieux des tours du monde, sa progression continue. À chacune de ses prises de parole, en vidéo, à la vacation ou par écrit, le skipper de PURE – Best Western, 13e du Vendée Globe, a le don pour savoir plonger l’homme à terre dans son quotidien, ses attentes, ses doutes et ses petits moments de joie.

Nouvelle illustration ce vendredi matin, à 5 heures, quand il s’est attelé à raconter sa dernière nuit : « j’ai eu 20 nœuds de vent au portant. En revanche, le vent refuse et je suis de travers à la mer. Le bateau part en surf puis il y a une vague de travers qui le décolle. » La nuit était « facile », sous petit gennaker, explique-t-il même s’il aurait bien « empanné par confort ». Puis, il se ravise : « pour la performance, ce n’est pas bon ». « Le Vendée Globe, c’est une galère par jour »

Romain attanasio table à carte

« Le Vendée Globe, c’est une galère par jour »

Son tour du monde n’a rien d’un long fleuve tranquille parce que Romain a toujours en tête de donner le meilleur. De quoi éprouver son IMOCA et ressentir quelques frayeurs : « la nuit d’avant, j’ai fait deux départs au tas, c’était chaud ». Cette semaine, PURE – Best Western s’est évertué à longer la ‘ZEA’, la zone d’exclusion des glaces avec des conditions plutôt clémentes.

« Il n’y a pas de tempête jusqu’à la Nouvelle-Zélande, confiait Romain dimanche dernier. On devrait avoir un temps magnifique dans les jours qui viennent » soulignait-il en précisant néanmoins l’importance de veiller « aux bulles anticycloniques » qu’il convient de slalomer pour une bonne progression.

Ces derniers jours, il a aussi fallu être combatif. Comme le répète Romain, « le Vendée Globe, c’est une galère par jour ». Il y a eu ce safran qui a sauté et ce souci de grand gennaker en fin de semaine dernière, les quelques gouttes qui s’infiltrent par la barre (là où se situe les pilotes automatiques) et puis les départs au tas qui peuvent s’avérer particulièrement dangereux. Ces petits soucis expliquent notamment pourquoi Clarisse Crémer (Banque Populaire X) a repris l’avantage, même si elle dispose ce matin de moins de 80 milles d’avance (en écart Est-Ouest).

Romain Attanasio Cap Lewing 2020

Dauphin, shampoing et barres chocolatées

Comme toujours avec Romain, la bataille sur les océans ne lui fait pas oublier le bonheur d’être là. C’est le cas quand des dauphins noirs et blancs s’amusent dans le sillage de PURE – Best Western. C’est le cas aussi quand il s’offre un shampoing bien mérité, qu’il promet à la maîtresse de son fils de ne pas utiliser de gros mots, qu’il tourne la caméra pour montrer le sillage de son IMOCA ou qu’il offre une visite improvisée de l’intérieur de son monocoque. Il s’en veut de ne « pas arrêter de manger des barres chocolatées » et rêve autant d’un steak-frite que d’une douche. « Des semaines sans prendre de douche, c’est un peu raide », admet-il. Surtout pour lui qui connait si bien la gamme homme PURE!

Mais la course n’attend pas et la progression, aux confins d’un océan si inhospitalier, se poursuit. Lors des dernières 24 heures, il avançait à une moyenne de 13,3 nœuds (24,5 km/h) et il sait que rien n’est acquis. D’ici quatre jours, une dépression avec du vent de face de 40 nœuds se présentera devant lui. Romain Attanasio en est plus convaincu que quiconque : sa longue route autour du globe est « encore semée d’embûches ».

Suivez l’avancée de Romain Attanasio sur la cartographie du Vendée Globe.

Romain Attanasio : le départ une première victoire

Dans 12 jours, le skipper de Pure-Best Western s’élancera pour le plus célèbre des tours du monde. Arrivé aux Sables-d’Olonne jeudi 15 octobre, Romain Attanasio aborde l’échéance avec ambition et enthousiasme même si la pression se fait chaque jour un peu plus forte.

Un dernier coucher de soleil, une dernière navigation au large, un dernier moment loin du tumulte… Jeudi 15 octobre dernier, Romain Attanasio a effectué son convoyage et mis le cap sur les Sables-d’Olonne, avant d’amarrer sur les pontons de la cité vendéenne. C’est là que débutera, le 8 novembre prochain, la plus prestigieuse des courses au large : le Vendée Globe. « Ça y est, on y est ! » apprécie le skipper. Cette excitation mêlée à l’appréhension, Romain l’a déjà connue il y a quatre ans. Sauf que cette année, en pleine crise sanitaire, l’atmosphère y est forcément particulière.

Romain Attanasio, à bord de l’Imoca Pure-Best Western, en entraînement avant le Vendée Globe 2020 – le 25/09/2020

“Avec mes partenaires, on a réussi à tenir le cap”

Mais la magie est intacte, tout comme le simple bonheur d’être là, parmi les 33 skippers qui s’élanceront autour du monde. Et Romain savoure tout : les discussions avec les partenaires, les retrouvailles avec les autres skippers, les échanges avec les organisateurs« Nous savons que d’être ici, tous réunis, c’est déjà une première victoire ». Avant les tempêtes promises dans les mers du sud, il a donc fallu affronter des mois d’incertitude au printemps dernier. Pourtant, Romain a rapidement été rassuré. « Dès le début du confinement, j’ai appelé l’ensemble de mes partenaires. Nous étions tous dans le flou. Pourtant, malgré les difficultés qu’ils traversaient, ils m’ont tous assuré de leur soutien. Ensemble, on a réussi à tenir le cap »

@ Tiphaine Puerto

Grâce à ce lien fort avec toutes les parties prenantes du projet, le skipper a pu se préparer avec sérénité, se focaliser exclusivement sur lui et son bateau. Surtout, cela met en lumière l’importance du collectif qui s’est bâti autour de Romain. « Oui, c’est une aventure collective. Certes, je vais partir seul sur mon bateau. Mais cela n’est que la conséquence d’un travail où de nombreuses personnes ont été impliquées. » D’ailleurs, aux salariés des partenaires qui viennent parfois naviguer, Romain aime bien rappeler : « ce bateau, c’est votre image, c’est vous ».

Avitaillement, technique : les derniers préparatifs

Grâce à ce soutien, Romain s’est donc attaché à préparer avec sérieux et application son tour du monde. Il a fallu préparer l’avitaillement, l’ensemble de la nourriture qu’il embarque. « Ça m’a pris un temps fou, confie-t-il avant de rappeler que « se restaurer, c’est primordial en mer pour te remonter le moral ». À bord, il disposera de l’équivalent de 100 jours de nourriture, avec 150 plats lyophilisés, 50 plats « classique », des pains d’épice, gaufres et miels de son partenaire Famille Mary ou encore des barres chocolatées. Sans oublier le Tout nettoyage PURE indispensable pour un nettoyage de toutes les surfaces!

Le bateau, lui, n’a pas eu besoin de travaux très conséquent. « Nous avons la chance de l’avoir depuis 4 ans donc nous avons pu lisser le travail à bord. On a tout fait pour qu’il soit le plus agréable possible pour y passer plusieurs mois. » Ces dernières semaines, le seul aménagement réalisé a été la pause d’un chauffage. Et ça n’a rien d’anecdotique : « il y a quatre ans, j’avais eu très froid dans les mers du sud, je ne voulais pas que ça se reproduise ».

Je vais tout faire pour rester zen

Ainsi, l’expérience du premier tour du monde est précieuse avant d’aborder le second. Romain sait ainsi que les prochains jours aux Sables-d’Olonne seront éprouvants. « Avec toutes les sollicitations, je ne suis plus vraiment maître de notre agenda. Comme tous les autres skippers, j’ai très envie de couper la ligne de départ le plus vite possible ! »

Avant, il faudra s’astreindre, dès la fin de la semaine prochaine, à rester en quarantaine. « Ce ne sera pas évident pour réaliser les derniers ajustements avant le départ » Rentrer les dernières informations dans l’ordinateur, vérifier l’état de charge des batteries, veiller à ne rien oublier et se rassurer aussi. Romain sourit. « Il faut faire attention à ne pas se laisser dépasser ses émotions. Je vais tout faire pour rester zen » . De quoi patienter avec sérénité avant de s’élancer dans un marathon autour du monde.

PURE sur le Vendée globe 2020

Dimanche 8 novembre, 33 skippers internationaux (c’est un record, ils n’ont jamais été aussi nombreux) prendront le départ depuis les Sables d’Olonne de la seule course à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance autour du Monde : l’incontournable Vendée Globe. Une aventure hors du commun qui fête sa neuvième édition, à l’occasion de laquelle PURE, spécialiste de la vente à domicile de produits naturels et bio depuis plus de 30 ans, réaffirme son soutien à Romain Attanasio.

En course pour le Vendée globe!

Et cette année, la course prend pour le skipper une dimension familiale inédite puisque Samantha Davies, sa compagne et navigatrice elle aussi, y participe également sur son propre bateau. Si les deux amoureux de la mer avaient jusqu’à aujourd’hui l’habitude d’alterner leur participation à cette compétition, d’une durée moyenne de 80 jours, pour pouvoir s’occuper à tour de rôle de leur fils, c’est cette fois de la terre ferme que ce dernier suivra l’aventure de ses sportifs de parents.

Des valeurs communes

Dépassement de soi, engagement pour l’environnement, authenticité, capacité à sans cesse relever de nouveaux défis… autant de points communs qui unissent Romain Attanasio et PURE. C’est donc comme une évidence que PURE et le skipper, qui font équipe depuis 2018, prendront une nouvelle fois le large cette année.

A cette occasion, découvrez le Gommage corps à la fleur de sel de Guérande. Formulé en série limitée à partir d’un actif issu du terroir français et en association avec le skipper : Romain Attanasio. Ce soin corporel est exfoliant et adoucissant. L’association de la fleur de sel de Guérande et de la poudre de riz rend la peau douce et lumineuse. Son parfum 100% d’origine naturelle vous fait voyager. C’est un véritable moment de bonheur et de confort !

Suivez le bateau sur le site de la course. Et soutenez Romain sur les pages FacebookTwitter et Instagram de PURE!

Grand jeu PURE pour le Vendée Globe

Participez au grand Jeu PURE… et tentez de gagner 200 € de produits PURE ou 20 visites du bateau, au départ du Vendée Globe !

Vous avez envie de participer à l’aventure du Vendée globe? De découvrir la passion de notre skipper Romain Attanasio ? De gagner 200 € de produits ? Ce jeu est fait pour vous !

A gagner :
 200 € de produits PURE… De quoi découvrir l’incroyable efficacité naturelle de nos produits. Nous avons sélectionné les indispensables pour l’entretien de la maison, pour le bien-être de toute la famille et pour une beauté au naturel.

 20 visites, en VIP, du bateau PURE / Best Western au village du Vendée Globe. Vous aurez le privilège d’accéder aux pontons aux Sables d’Olonne (dpt. 85). Nous avons aussi pensé à tous ceux qui ne peuvent pas se déplacer pour cet événement. Ils pourront choisir, à la place, un lot collector Spécial Vendée Globe composé d’1 Tous Nettoyages 200 ml + 1 crème mains nutritive à la grenade bio 30 ml, tous les 2 aux couleurs de cette mythique aventure.

Pour participer :
Achetez un produit porteur de l’offre. Vous le trouvez sur les produits suivants : Tous Nettoyages, Hygi’Pur, Hygi’Linge, Super Eclat salle de bains, Ultra vaisselle amande et cerisier bio, Crème mains nutritive à la grenade bio, Gel prémium d’Aloe Vera, Déodorant à la pierre d’alun, Dentifrice PURE’Blancheur, Crème lavante mains au lilas blanc bio, Magnésium Gelée royale et Complexe 3D.
• Vous récupérez le code situé au dos du sticker jeu.
Ensuite, vous cliquez sur l’onglet “Je participe” qui se trouve ci-dessous.

Vous avez jusqu’au 30/09/2020 pour participer au Grand jeu PURE. Par la suite, nous réaliserons le tirage au sort, le 1er octobre, parmi les bons codes.
Bonne chance à tous!

Découvrez le gommage corps à la fleur de sel de Guérande

Le gommage corps à la fleur de sel de Guérande est une nouveauté spécialement conçue par notre laboratoire. Nous célébrons, ainsi, un magnifique actif issu d’un terroir français tout en l’associant à notre skipper : Romain Attanasio, en route pour le Vendée Globe.

Cette course mythique, véritable ode à l’innovation et au dépassement de soi, partira le 8 novembre des Sables d’Olonne. Sans escale et en solitaire, elle représente le Graal pour tous les navigateurs. Aussi, nous avons habillé, pour cette occasion, le produit aux couleurs du bateau PURE – Best Western et de notre skipper.

Cette nouveauté de l’été est en édition limitée, disponible exclusivement en juillet et août auprès de votre conseiller(e).

Quels sont ses bienfaits ?

Ce soin corporel est exfoliant et adoucissant. L’association de la fleur de sel de Guérande et de la poudre de riz rend la peau douce et lumineuse. Grâce à sa synergie d’huiles végétales et d’actifs bio (tournesol, noisette, extraits d’amande et d’arnica), il apporte du confort et laisse un film protecteur non-gras, pour une peau soyeuse. Ainsi, vous supprimez les cellules mortes et les impuretés. Votre peau est rayonnante. Elle devient plus lisse et plus tonique. Son parfum 100% d’origine naturelle vous fait voyager. C’est un véritable moment de bonheur et de confort !

Zoom sur la fleur de sel de Guérande

La fleur de sel de Guérande est le cadeau le plus précieux qu’offre la nature aux marais salants de Guérande. Riche en oligo-éléments et en minéraux, elle apporte de l’éclat et de la vitalité à la peau au quotidien. En gommage, elle est très douce : son grain extrêmement fin nettoie en profondeur sans irriter.

Nous vous offrons cette exclusivité dès 70 € d’achat ! Un cadeau inédit à découvrir en même temps que tous nos bons plans du moment.

Fabriqué en France, par notre laboratoire à Somloire, ce produit est gage de qualité et de plaisir pour la peau.

Contactez, avant le 31 août, votre conseiller(e). Au cours d’un atelier, vous pourrez découvrir la texture fondante de ce nouveau gommage corps, la finesse de son système d’exfoliation et son parfum.

Transat Jacques Vabre: PURE en route pour le Brésil

Transat Jacques Vabre PURE en route pour le Brésil

Direction Salvator de Bahia

Les Skippers Romain Attanasio et Sébastien Marsset partent destination Brésil avec le soutien de PURE pour La Transat Jacques Vabre.

Ce parcours transocéanique du Nord au Sud est plus exigeant qu’une transatlantique d’Est en Ouest et ressemble à celle de la Route du Rhum déjà effectuée en 2018.

Il requiert des qualités tactiques et stratégiques pointues. Ainsi qu’une bonne formation météo et d’excellentes conditions physiques pour maintenir une vitesse soutenue dans les alizés.

A bord de l’IMOCA PURE construit en 2007 et sans être équipé de foils – ces outils qui servent à surélever le bateau et ainsi aller plus vite – Romain et Sébastien espèrent arriver dans les premiers de leur catégorie de bateau sans foils.

2 skippers expérimentés

Romain Attanasio est navigateur professionnel depuis 15 ans. Il a été formé et a navigué notamment avec Michel Desjoyeaux et Franck Camas.

Il est également le compagnon de Samantha Davies, qui avait bouclé le Vendée Globe 2008 en 95 jours.

Romain a réussi à boucler son premier Vendée Globe en 2017. Il est arrivé 15ème au bout de 109 jours de course.
Sébastien a à son actif, une Mini Transat, deux Volvo Ocean Race ou encore un tour du monde en maxi-trimaran dans le cadre du Trophée Jules Verne.

Ensemble ils ont pris le départ de la Transat Jacques Vabre le 27 octobre 2019. Suivez le bateau sur le site de la course. Et soutenez les skippers sur les pages Facebook, Twitter et Instagram de PURE!

Romain Attanasio a bouclé sa première Route du Rhum

Romain Attanasio est arrivé à 14H56 et 30s ce mardi 27 novembre. Après 23J 5H 56mn et 30s de course à 6,32 noeuds de moyenne, il est désormais qualifié pour le Vendée Globe 2020. Retour sur une première Route du Rhum pleine de rebondissements.

13ème position des IMOCA

romain attanasio route du rhum

Photo: Samantha Davies

Romain est arrivé avec un écart au premier de 10J 18H33mn et 12 sec. Cela le place donc en 13ème position des IMOCA! Sans les 4 jours d’arrêt à Port la Forêt pour réparer les voiles, il aurait traversé l’Atlantique en 19 jours. Mais avec des “Si” ont peut refaire le monde!

Que la météo soit mauvaise en cette saison rien d’exceptionnel, mais rien ne laissait présager une météo aussi désastreuse.

Bien que cette course n’ait pas eu un grand intérêt sportif pour Romain, le fait d’avoir bouclé cette Route du Rhum lui a permis de se qualifier pour le Vendée Globe 2020.

Cette traversée de l’Atlantique lui a aussi permis de mieux prendre connaissance avec son nouveau bateau.

Retrouvez toute l’interview de Romain Attanasio ici.

Le temps des retrouvailles en famille

Pendant que Romain tentait de rejoindre Pointe à Pitre, sa conjointe Samantha Davies et son fils Ruben ont suivi la course de près. En effet Samantha Davies a dû rentrer plus tôt que prévu car les fragilités importantes au niveau de la coque de son IMOCA Initiatives Cœur ne lui permettaient pas de continuer la course en toute sécurité.

C’est avec impatience que Romain a retrouvé sa famille, un moment de douceur après une traversée compliquée et riche en expérience!

 

Route du Rhum 2018, un nouveau départ

Cette Route du Rhum 2018 aura décidément eu du mal à démarrer.

Après un arrêt de plusieurs jours pour réparer les voiles de PURE-FAMILLE MARY, Romain Attanasio est reparti le lundi 12 novembre direction Pointe à Pitre.

Romain Attanasio sur la route du rhum 2018

Un redémarrage en bonne compagnie

Alors que cette édition 2018 s’annonçait hors du commun avec plus de 120 participants, Romain a été coupé dans son élan. Ainsi, il n’est pas toujours facile moralement de reprendre le rythme de la compétition.

De nombreux skippers ont connus de la casse. Certains ont même du renoncer à la course, les poussant à abandonner. Heureusement, il en faut plus pour Romain Attanasio avant de tout laisser tomber!

Soutenu pas ses équipes techniques et ses sponsors il a repris la mer lundi 12 novembre. Et il n’est pas le seul.

Dans la catégorie des IMOCA, trois autres skippers sont repartis entre dimanche et lundi. Une course dans la course aux cotés de Jérémie Beyou, Alexia Barrier et Manu Cousin.

Une traversée de l’atlantique musclée

Le 16 novembre dernier, Romain nous fait part de conditions météo que l’on peut qualifier de tonique! “Je viens de passer 2 ris. Il fait super beau mais le ciel à l’horizon devient noir ! Je me prépare pour la prochaine tempête. Allez, encore une journée difficile et avant d’allonger la foulée !” Comme prévu çà cogne mais Romain s’est préparé à ces situations compliquées et çà passe!

Arrive le moment tant attendu des alizés, qui devrait pousser Romain sur l’autoroute du soleil…sauf que non, c’est plutôt la nationale pour PURE-FAMILLE MARY! et Romain Attanasio se retrouve dans la pétole, autrement dit: Pas de vent, le bateau n’avance pas. Et dans ces cas là Romain Attanasio aurait bien besoin d’une huile essentielle de lavande bio pour mieux appréhender cette situation d’attente et donc de stress!

Mais notre Romain n’a pas pris son huile essentielle de lavande et encore moins son savon…Comment est-ce possible? Avec les produits PURE il n’avait que l’embarra du choix parmi les produits de toilette!

Depuis l’IMOCA file sur l’eau et son arrivée est prévue ce mardi 27 novembre après 15 jours de navigation depuis son départ de Port la Forêt.

 

 

 

Avarie sur PURE-Famille Mary

Mardi 6 novembre, le J3 de Pure – Famille Mary a explosé engendrant la rupture du hook de la grand voile. Romain Attanasio a ramené à bon port son IMOCA ce mercredi à 16H à Port la Forêt. Il va tout mettre en œuvre avec son équipe technique pour réparer ses avaries et prévoit de repartir après la tempête, samedi ou dimanche.

Des avaries nombreuses dues à des conditions météo difficiles

Cette 11ème édition de la Route du Rhum est marquée par un début de course agité. Les mauvaises conditions météo dans le golfe de Gascogne avec des grains de 40-45 nœuds et une houle croisée de 5-6 mètres ont entraîné des difficultés pour une grande partie des 123 bateaux engagés sur la Route du Rhum. Les IMOCA sont particulièrement touchés.  En effet ce mercredi ils étaient 11 sur les 20 IMOCA engagés à pouvoir être en mesure de poursuivre la course.

Romain Attanasio n’a malheureusement pas échappé à ces conditions. Alors qu’il se trouvait à 250 miles de Port la Forêt, le J3 (la voile d’avant la plus petite) a explosé engendrant la rupture du hook de la grande voile. Pas de casse majeure, heureusement, et notre skipper est en sain et sauf. Cependant, cela ne lui permet pas de continuer la course de manière sereine. D’autant que la météo n’a pas prévu de se calmer avant la fin de semaine. Il a donc décidé de rejoindre la côte et de s’en remettre à ses équipes techniques pour effectuer les réparations nécessaires.

Des réparations à prévoir suite à cette avarie

A peine arrivé sur terre, Romain Attanasio livre ses premières impressions: “Je suis content d’être arrivé à Port-la-Forêt car ce n’était pas gagné. Je sors de trois jours de tempête et suis un peu fatigué.”

Sur le plan des réparations à effectuer: “Nous allons maintenant nous occuper des voiles endommagées. On va pouvoir changer le J3 rapidement. Il y a quelques petites choses à changer mais rien de grave (écoute, drisse). La grande voile a été endommagée. L’idée est de l’envoyer en voilerie pour voir si elle est capable de repartir. A mon avis c’est çà le point critique.”

Romain envisage positivement la suite. “Une tempête arrive, je ne pourrai donc pas repartir avant samedi ou dimanche. Je préfèrerais repartir vite mais çà nous laisse le temps de réparer le bateau. Aujourd’hui c’est impossible de repartir dans ces conditions.”

“Je remercie tous ceux qui me soutiennent. On va repartir, il n’y a pas de raison, c’est une petite fortune de mer comme on en a souvent!”

Sam Davies contrainte à l’abandon

Quelques nouvelles de Samantha Davies en couple avec Romain Attanasio. Alors que la coque de son IMOCA Initiatives Cœur prenait l’eau, la navigatrice Samantha Davies a du renoncer à poursuivre la course. Elle est arrivée au port de Lorient ce jeudi matin. Beaucoup de déception mais elle en reviendra que plus forte lors d’une prochaine course au large.

retour de PURE Famille Mary

 

LELaboratoirePure

Situé, depuis 1985, à Somloire dans le Maine et Loire

  • 140 000 clients satisfaits
  • 450 conseiller(e)s
  • Un investissement permanent dans la recherche et développement pour créer des produits innovants et naturels

LamarquePure

PURE est le leader français des produits Bio d'exception. Ils sont conçus pour le bien-être de tous, pour apporter un maximum de plaisir. Ecologiques, ces concentrés de nature sont vendus à domicile par des conseiller(e)s qui transmettent tout leur savoir-faire. Chaleur humaine, suivi client inédit : c'est un succès partagé depuis plus de 30 ans.

PURE est le mariage réussi de:

  • logo-armille
Avis de nos clients
4.4 / 5
33 avis
Voir les avis